Kyrie Eleison...dans ce monde en crise

Publié le par angie


Alors habitée par le Kyrié du graduel d'Aliénor de Bretagne découvert par des amies je reste habitée par ces airs qui me font implorer ce monde dans lequel j'avance avec toute l'espérance qui m'habite...
Dans nos célébrations liturgiques, quand nous chantons Kyrie eleison , Seigneur, prends pitié, nous en appelons à l’amour du Seigneur. 
La tendresse de Dieu à notre égard se manifeste tout d’abord sous la forme d’un amour. Eleison pourrait vouloir dire : enlève le péché qui nous colle à la peau. Nous commençons par nous mettre dans notre vérité, reconnaissant le désir de toute puissance qui nous habite pour pouvoir accueillir la grâce de nous ouvrir à la rencontre du Seigneur et de nos frères.
Les nombreux Kyrie eleison portés autrefois par le chant grégorien ne résonnent plus aussi souvent.
En implorant le Seigneur à travers le Kyrie eleison, nous en appelons aussi à l’amour-agapé, l’amour même de Dieu qui se donne à nous gratuitement. Lorsque le cœur humain se laisse envahir par cet eleison, l’amour agapé inonde toute la personne. Le Christ ne nous appelle plus ses serviteurs mais ses amis. Que ce beau Kyrié nous permette de prendre le temps de nous laisser immerger dans l’esprit de cette supplication et l'offrande de ce monde en souffrance et en latence d'un amour plus grand et plus fort entre tous...

Publié dans BILLET SPIRITUEL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article